• Morceau n° 5

    Un slow, en arpèges larges avec des changements à toutes les demi-mesures, ce qui demande une bonne gestion des yeux. Il est joué sans métronome au tempo d'aux alentours de 138 à la croche comme proposé.

    Partant d'aucune notion musicale, je profite de ce titre pour souligner tout le chemin que j'ai parcouru depuis les débuts de mon apprentissage du piano pour innover avec une video. On y voit ses défauts: je devrai travailler à remonter les poignets, surtout le droit.

     

    Voici la version audio: 

     


    8 commentaires
  •  Morceau n° 4

    Que dire de ce morceau? Le doigté en est, semble-t-il, la difficulté. Cependant, après avoir réussi les trois morceaux précédents avec des doigtés beaucoup plus difficiles, celui-ci ne m'a pas causé de problème particulier. Je dirais que la difficulté de ce morceau réside plutôt dans l'interprétation que laisse libre le maître.

    J'ai chosi de jouer les deux dernières notes des mesures 17, 18, 19 et 20 en noires comme sur le CD plutôt qu'en croches comme sur la partition. Les variations de vitesse sont voulues. 

      


    8 commentaires
  •  Morceau n° 3

    Ce morceau constitue un très bon exercice de déchiffrage rythmique: la partition se compose principalement de noires et de croches entrecoupées de soupirs, soit au début de la mesure, soit à la fin. Les doigts de la main droite doivent effectuer des déplacements allant jusqu'à un octave complet et la main gauche change d'arpèges parfois aux 2 temps, parfois aux 4 temps. La gestion des yeux y est donc importante.

    C'est un magnifique slow et j'espère que mon interprétation lui rend un peu justice. Il est joué sans métronome à un tempo d'environ 138 à la croche comme proposé.

      


    9 commentaires
  • Morceau n° 2

    Il s'agit d'un autre slow avec arpèges larges, avec changements d'accord tous les 2 temps. Ce morceau intègre de plus grands déplacements à la main droite et inclut des demi-soupirs à respecter dans plusieurs mesures. 

    Je l'ai enregistré avec métronome comme proposé à un tempo de 138 à la croche. Je l'ai joué aussi plusieurs fois sans métronome, mais à chaque fois, sans m'en rendre compte, la vitesse augmentait trop et je trouvais que la mélodie était moins jolie, malgré que ce morceau peut être interprété de différentes façons.

      


    4 commentaires
  •  Morceau n°1

    Je n'ai pas trouvé tellement de difficultés à assimiler ce morceau. Cependant, je l'ai répété plusieurs fois par jour pendant environ deux semaines pour tenter de jouer avec plus de légèreté, mais compte tenu des nombreuses variations et des notes plaquées dans cette pièce, je n'ai pas réussi.

    Cela demande beaucoup de contrôle sur les doigts et je n'arrive jamais à avoir la même intensité tout au long de la pièce. Je me suis retrouvée à chaque fois avec des notes plus fortes que les autres (surtout dans les plaqués) ou des notes trop faibles. Ce n'est probablement pas le bon type de morceau pour cette pratique. Je me reprendrai avec quelque chose de plus lent et de plus régulier.

    Voici donc le meilleur enregistrement que je suis parvenue à faire. Il est joué à 152 à la croche.

      

      

    17 juin:

    J'ai ré-enregistré la même prestation, mais en utilisant un petit enregistreur numérique que je connecte au piano plutôt qu'enregistrer directement les fichiers MIDI du piano convertis en Mp3. Cela sonne plus "piano", moins mécanique. C'est mieux. Voici le résultat: 

     


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique